8/01/2018

Tirez davantage profit du fourrage grossier

Au premier abord, l'alimentation automatique peut paraître onéreuse, mais lorsque l'on examine ses coûts annuels, elle s'avère moins chère que l'alimentation conventionnelle. De plus, les aspects de la technique d'alimentation ne sont pas encore pris en compte. Car celui qui s'intéresse de près à l'alimentation automatique va constater que les avantages ne se limitent pas du tout à une réduction du travail.

Selon une étude menée auprès d’utilisateurs de Triomatic, les économies réalisées peuvent s’élever jusqu’à 40 000 €. Les économies proviennent notamment d’une meilleure utilisation du fourrage, d’une production laitière plus importante/avec de meilleures concentrations, de moins de travail et de faibles coûts d’énergie. Cette technique améliore non seulement les résultats d'exploitation mais aussi la santé des vaches, car elles sont nourries plusieurs fois par jour.

Une distribution d'alimentation plus fréquente entraîne une absorption plus élevée de fourrage grossier. Dans une situation idéale, il y a toujours du fourrage à la grille de façon à ce que la vache puisse manger quand elle veut. Le robot d'alimentation Triomatic permet, par groupe d'animaux, de prévoir une alimentation jusqu'à 12 fois par jour. En outre, si l'on propose plusieurs fois par jour une alimentation fraîche, la hiérarchie au sein d'un groupe n'exerce plus d'influence sur l'ingestion d'aliment d'une vache.

Une distribution d'alimentation plus fréquente entraîne une absorption plus élevée de fourrage grossier

Une alimentation non seulement plus fréquente, mais également plus structurée, favorise une meilleure digestion et une fonction gastrique saine de la vache. Le régime du Triomatic est réglable par ration, ce qui permet de bien mélanger les rations richement structurées. Pendant la production fourragère, le fourrage grossier ne doit pas nécessairement être haché grâce au régime élevé des vis de mélange.

Mélanger sans peine de petites rations

Les vaches sont des animaux dotés d'une horloge biologique très précise. Dès lors, il est important de les nourrir à heure fixe, comme une étude scientifique l'a déjà démontré. La ration doit ainsi être cohérente, tous les jours et à chaque ordre d'alimentation. Le Triomatic dispose d'une précision de chargement de 1-2 kg par composant de fourrage. Les 2 petites vis verticales du robot d'alimentation peuvent préparer des mélanges très réduits et homogènes pour de plus petits groupes avec une quantité minimale de 60 kg environ.

Il est très important d'adapter la ration à la phase de vie et à la phase de lactation des vaches. Avec le Triomatic, le jeune bétail peut être nourri en plusieurs groupes, le bétail laitier en différents groupes de production si souhaité et les vaches taries peuvent également être divisées en 2, voire en 3 groupes. Pendant le tarissement, il est particulièrement important de préparer les vaches à la lactation dans la phase adéquate du tarissement, afin d'éviter tout problème pendant la lactation. C'est pourquoi il est important de pouvoir alimenter de petits groupes.

Efficience de fourrage

Grâce à sa distribution plus fréquente et à sa fraîcheur, le fourrage grossier offre davantage de nutriments aux vaches. Ainsi, la quantité de fourrage concentré par 100 kg de lait peut être réduite. Dans la plupart des cas, cela entraîne une efficacité des rations accrue. L'efficience de fourrage en Europe occidentale se situe en moyenne entre 1,2 et 1,3 (kilo de lait/kilo de MS), mais les clients Triomatic bénéficient d'une meilleure efficience de fourrage (de 1,5 à 1,7). Une augmentation de 0,1 de l'efficacité des rations permet d'économiser environ 150 €/an en frais d'alimentation par UGB.

Par conséquent, l'alimentation automatique n'est pas uniquement une question d'économie de temps (le travail moyen avec le Triomatic s'élève à 1 heure par 100 UGB par semaine) : elle a également une influence sur la santé du bétail, la production laitière, les coûts d'alimentation et donc sur le résultat économique de l'exploitation laitière. De plus, la consommation d’énergie du Triomatic s’élève à environ 0,1 kWh/UGB, donc 10 kWh par jour pour 100 UGB, soit moins de 2 € par jour.

Le Triomatic est disponible dans huit modèles différents. Trois cuisines d'alimentation différentes et deux robots différents. Ils sont tous aussi simples à commander, ils nécessitent peu d'entretien et un seul robot d'alimentation convient déjà à des exploitations comptant 50 à 700 vaches. Prix à partir de 89 000 €.