La toute première Triotrac prend sa retraite après 9,5 ans et 21 000 heures de travail
10 January 2018

La toute première Triotrac prend sa retraite après 9,5 ans et 21 000 heures de travail

Cela fait presque dix ans que Agrargenossenschaft Niederseidewitz, une coopérative agricole située à Bahretal (en Allemagne), utilise la mélangeuse automotrice Triotrac de Trioliet. Après 9,5 ans de bons et loyaux services et avec 20797 heures d’ouvrage au compteur (!), la première automotrice Triotrac de Niederseidewitz a récemment pris sa retraite.

La mélangeuse automotrice de 9,5 ans

Le conducteur Lutz Freudenberg et le propriétaire Dr. Fleischer

Près de 21 000 heures au comptoir

La Triotrac New Edition, mélangeur automotrice

La Triotrac New Edition

L’entreprise Niederseidewitz était le tout premier client à acheter un Triotrac de première génération. Le 14 février 2008, l’automotrice de 20 mètres cubes était mise en marche et, depuis ce jour, elle a donné pleine satisfaction à l’exploitation laitière qui comprend 980 vaches laitières et 900 jeunes bovins. Chaque jour, cette machine effectue 12 chargements, ce qui totalise plus de 50 tonnes de fourrage par jour (18  250 tonnes par an). Après 9,5 ans, le temps était venu de remplacer l’automotrice et le choix s’est de nouveau porté sur la Triotrac, dans sa version complètement renouvelée. « Ce n'était pas un choix difficile », affirment le directeur dr. Fleischer et Lutz Freudenberg, le conducteur attitré qui a travaillé avec la Triotrac pendant ces 21  000 heures.

« Nous gagnons 4 litres de diesel par heure »


Une plus grosse machine pour une consommation en carburant plus faible

Le directeur Fleischer explique : « Nous avons fort apprécié cette machine pendant toutes ces années. La nouvelle Triotrac peut atteindre une hauteur de désilage de 6 mètres alors que nos silos mesurent 5,5 mètres de haut. C’était un argument de taille dans le choix de la Triotrac. De plus, nous pouvons traiter une grande quantité de fourrage très rapidement, ce qui nous fait gagner beaucoup de temps. Jusqu’en 2008, nous travaillions avec une mélangeuse automotrice de 14 mètres cubes achetée auprès d’un autre fabricant. Pour effectuer 12 distributions de fourrage, nous avions alors besoin d’au moins 7 heures par jour, c’est-à-dire 2 heures de plus que maintenant. En une semaine, nous gagnons donc 14 heures de travail, mais ce n’est pas tout. La Triotrac possède un cadre de coupe plutôt qu’une fraise, ce qui nous permet d’économiser quatre litres de diesel par heure. J’ai donc une plus grosse machine pour une consommation en carburant plus faible. »

Service et entretien

Au cours des dix dernières années, nous avons remplacé différentes pièces, en partant des vis et du cadre de coupe jusqu’au changement de la machine. « L’automotrice doit fonctionner 365 jours par an, 6 heures par jour avec maximum une demi-journée de repos, » explique le docteur Fleischer. « Il est donc logique que nous ayons dû engager des frais pour l’entretien de la machine. Nous effectuons nous-mêmes le petit entretien, qui comprend le remplacement des filtres et la vidange d’huile, mais nous laissons le gros entretien à notre concessionnaire. De plus, nous recevons une bonne assistance de la part de Trioliet. On peut téléphoner nuit et jour pour demander un service ou une pièce de remplacement. Y a-t-il un désavantage ? Oui, le prix d’achat. C’est le seul inconvénient », affirme le directeur Fleischer en riant. 

 

Profil de l’entreprise

Nom de l’entreprise: Agrargenossenschaft Niederseidewitz e.G.

Directeur: Dr Fleischer
Conducteur du Triotrac: Monsieur Lutz Freudenberg
Concessionnaire(s): LKH Homersdorf en collaboration avec Agroservice Langenwolmsdorf GmbH
Nombre de vaches laitières: 980
Nombre de vaches taries: 100
Nombre de jeunes bovins: 900
Nombre de composantes: 9  
Nombre de distributions par jour: 12 mélanges
Superficie de l'exploitation: 2 200 ha