Actualités
15/05/2017

« La capacité et la qualité du mélange ont été déterminantes »

Nom : Cock Verweij
Entreprise : Ferme fromagère Verweij à Polsbroek (Utrecht)
Nombre de vaches laitières : 340 têtes de bétail
Main-d'œuvre : 6 ETP
Système de distribution : Système de stockage des fourrages Triomatic T40 New Edition avec robot d'alimentation automoteur
Efficience de fourrage : 1,57

Le bâtiment est étonnamment calme, les vaches ruminent paisiblement ou se tiennent avec curiosité à hauteur de la grille. Rien ne semble indiquer qu'elles sont en train de travailler. Cock Verweij est producteur de lait et fromager. Il dirige avec ses deux frères l'entreprise familiale située à Polsbroek (Utrecht). Leurs 340 vaches laitières produisent ensemble l'équivalent de 10 000 fromages de Gouda par semaine. 

Fromage de ferme
Tous les fromages de Verweij portent la marque nationale « Fromage de ferme ». Le fromage est fabriqué de manière artisanale selon la norme de qualité la plus stricte pour la sécurité alimentaire, le label Kwaliteitszorg Boerderijzuivel (Qualité Produit laitier de Ferme). Cela signifie que l'hygiène doit satisfaire à des exigences élevées et que des inspections sont régulièrement effectuées, tant dans le bâtiment qu'au sein de la fromagerie. « Nous trayons avec une grande méticulosité et nous gardons le bâtiment dans un état de propreté impeccable », déclare Verweij. 

« La qualité du lait est essentielle »
Pour fabriquer un fromage au lait cru savoureux, la qualité du lait est essentielle. Le lait que produit Verweij présente une teneur en matières grasses de 4,6 % et un taux de protéines de 3,9 %. Cette excellente composition du lait est due à la ration alimentaire composée avec soin. « Si la ration ne convient pas, cela se remarque directement à l'apparition de problèmes au niveau des sabots, de la texture du fumier, du rendement en lait et des teneurs présentes dans le lait. Un taux de matières grasses plus bas peut signifier que le fourrage manque de structure ou que les vaches effectuent une sélection. » Il est donc important de composer une ration équilibrée et de la mélanger ensuite correctement. La ration alimentaire de Verweij se compose d'herbe ensilée, de maïs, de pulpe, de paille, de concentrés et de minéraux. L'entreprise assure de manière pratiquement autonome son approvisionnement en fourrage avec 120 ha de pâturage et 10 ha de maïs.  

Alimentation automatique

Lors de la construction d'un nouveau bâtiment en 2014, Verweij a opté pour un robot d'alimentation. « La capacité du Triomatic a été déterminante. Nous nourrissons les vaches laitières 18 fois et les autres groupes 12 fois par jour. Sans robot d'alimentation, nous devrions engager du personnel supplémentaire. Mais même dans ce cas, nous ne serions pas aussi flexibles qu'aujourd'hui. Auparavant, nous distribuions maximum 4 chargements par jour à l'aide d'une mélangeuse. Cela nous prenait aussi beaucoup plus de temps. Pour le désilage, le remplissage de la mélangeuse et le déchargement, nous perdions environ 6 heures par jour. Aujourd'hui, il ne nous reste plus qu'à compléter la cuisine d'alimentation, ce que nous faisons généralement le lundi, le mercredi et le vendredi. La distribution nous prend au total 12 heures par semaine, y compris les activités liées aux tas et aux adaptations de la ration. Pendant le week-end, la distribution se poursuit sans que nous ne devions nous en préoccuper. Cela accroît fortement notre flexibilité, car nous pouvons consacrer le temps ainsi gagné à autre chose. La possibilité d'adapter facilement la distribution, par exemple en fonction des conditions climatiques, constitue un autre avantage. S'il fait très chaud pendant la journée, nous réglons les ordres d'alimentation de façon à servir une quantité de fourrage moins importante. Si les températures se sont rafraîchies en soirée, il est possible d'activer une quantité plus élevée ou un ordre d'alimentation supplémentaire. Nous pouvons ainsi nous adapter de manière optimale aux circonstances et aux besoins des vaches. » 

Green label
Le robot d’alimentation Triomatic contribue à maints égards à un environnement plus pur et plus sain pour les hommes et les animaux. Il n'est pas seulement pourvu du système de coupe Trioliet, mais consomme en outre peu d'électricité et permet d'éviter la circulation dans l'étable d'un tracteur aux pneus sales, aux gaz d'échappement nocifs et à haute consommation de carburant. De surcroît, un plus grand calme règne l'étable, étant donné que le bétail reçoit du fourrage plusieurs fois par jour. Grâce à sa distribution plus fréquente et à sa fraîcheur, le fourrage offre davantage de nutriments aux vaches. Une alimentation non seulement plus fréquente, mais également plus structurée, favorise une meilleure digestion et une fonction gastrique saine de la vache. En somme, sa basse consommation d'énergie et sa contribution à un cheptel plus sain rangent le Triomatic parmi les produits écologiques de Trioliet.

Diminution du besoin de fourrage concentré
Cock Verweij cite la qualité du mélange comme deuxième facteur déterminant dans le choix du robot d'alimentation Triomatic. Verweij : « Depuis que nous distribuons avec le robot Triomatic, le calme règne dans le bâtiment et l'efficience de fourrage a fortement augmenté. Le robot mélange très bien, les vaches ne peuvent pas procéder à une sélection et cela se remarque au niveau du rendement. Grâce au bon résultat de mélange, nous utilisons à présent bien moins de fourrage concentré qu'avant. » 

Les vaches aussi ont l'air content. Chaque vache a sa propre place et il n'y a pas de concurrence à la barre de fourrage. Dans une petite heure, elles se rendront à la fosse de travail. Le lendemain matin, leur « or blanc » servira à fabriquer du fromage. Le fromage de ferme artisanal de Verweij est en partie vendu dans des commerces spécialisés et en partie exporté vers la France, l'Angleterre, la Croatie et les États-Unis. Un bel exemple de savoir-faire hollandais.